Les femmes restent moins payées que les hommes

En France, les femmes sont toujours plus nombreuses à travailler… pour gagner moins que leurs collègues masculins dès leur premier emploi.

D’après l’enquête de l’Insee (“Femmes et hommes en début de carrière”, 24 février 2010), elles gagnent en moyenne 10% de moins que les hommes à diplôme égal. Alors qu’elles sont, dans le même temps, globalement plus qualifiées : 57% des femmes ont un diplôme de l’enseignement supérieur contre 37% chez les hommes.

“Les écarts de salaire entre hommes et femmes débutants sont les plus élevés aux deux extrémités des niveaux de diplôme. En moyenne, entre 2003 et 2008, les hommes non diplômés gagnent en début de vie active 23% de plus que les femmes de même niveau. Chez les diplômés du supérieur long, cet écart est de 21%”, précise-t-on dans cette étude.

Comment expliquer une telle disparité ?

La faute aux temps partiels, bien plus souvent choisis par les femmes que par les hommes, invoquent certains.

L’argument tient faiblement la route, puisque les femmes diplômées de l’enseignement supérieur entament rarement leur carrière en optant pour un temps partiel… Alors, difficulté à sortir des shémas traditionnels ? Manque de volonté politique ?

Le corps, les émotions et l’imaginaire
Encore un effort, messieurs !